Paralysie du sommeil

Sommaire

 

Mentionnée dans les traités de médecine dès l’Antiquité, la paralysie du sommeil est un trouble du sommeil qu’il faut comprendre pour en atténuer les symptômes d’angoisse qui l’accompagnent.

Quels sont ses symptômes et comment y remédier ? Nous faisons le point.

Qu’est-ce que la paralysie du sommeil ?

La paralysie du sommeil est un trouble du sommeil classé dans la catégorie des parasomnies, c’est-à-dire qu’elle fait partie des troubles qui affectent le sommeil par des mouvements, des perceptions, des émotions qui sont considérés comme anomaux.

En moyenne, un tiers de la population en serait affecté et plus de la moitié l’aurait expérimentée au moins une fois dans sa vie.

Ce trouble est assez fréquent et il peut survenir chez les sujets sains. Il n’est pas lié à une pathologie particulière mais peut néanmoins être un des symptômes de la narcolepsie :

  • La paralysie du sommeil se manifeste généralement au début de l’endormissement ou au contraire durant la période qui précède le réveil.
  • C’est un phénomène qui dure entre quelques secondes et quelques minutes. Il se caractérise par une incapacité provisoire à bouger ses membres ou même à parler. Cette impression de paralysie génère, par ailleurs, une grande angoisse.

La disparition du tonus musculaire est expliquée par les scientifiques comme un phénomène possible survenant pendant le passage entre deux phases du sommeil à cause d'un chevauchement entre deux phases de sommeil.

Ainsi, l’atonie musculaire qui caractérise le sommeil paradoxal continue quelques instants et empiète sur la phase suivante, ce qui explique l’impression d’immobilisation.

Symptômes de la paralysie du sommeil

Les principaux symptômes de cette pathologie du sommeil sont :

  • la sensation d’immobilisation ;
  • l’impossibilité d’émettre un son ;
  • une impression de suffocation ;
  • une impression d’écrasement ;
  • une forte anxiété.

Parallèlement à ces symptômes principaux, il existe des symptômes associés que l’on ne retrouve pas toujours mais qui existent tout de même dans certains cas, tels que :

  • des hallucinations auditives (voix, sons) ;
  • des hallucinations tactiles (douleurs, sensation de froid, contact physique) ;
  • des hallucinations visuelles ;
  • l’impression d’une présence.

Paralysie du sommeil : traitements possibles

Avant tout, il s’agit d’éviter les facteurs aggravants tels que :

  • le sommeil sur le dos ;
  • la mauvaise hygiène de vie ;
  • le stress ;
  • le décalage horaire ;
  • le manque de sommeil.

Il n’existe pas de traitements médicamenteux à ce trouble mais il est possible d’apprendre un ensemble de techniques afin de gérer une situation de paralysie du sommeil et d’en atténuer les symptômes d’angoisse qui en découlent.

Les techniques sont les suivantes :

  • Apprendre des techniques de relaxation afin de dédramatiser.
  • Respirer de manière abdominale pour se calmer.
  • Modifier ses pensées en pratiquant la pensée positive et la visualisation des sentiments.

D’autre part, il est intéressant d’apprendre des techniques en vue d’un réveil rapide en se concentrant sur les seuls muscles qui ne sont pas touchés par l’atonie naturelle qui caractérise le sommeil paradoxal, et en essayant de les faire bouger afin de se réveiller complètement et sortir de la paralysie.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider