Que faire en cas de somnambulisme ?

Sommaire

 

Le somnambulisme est un trouble du sommeil qui concerne environ 20 % d’enfants (10 fois moins d’adultes), et particulièrement les garçons. Les cas spectaculaires sont ceux de somnambulisme déambulatoire, et il faut savoir bien réagir dans cette situation.

Que faire en cas de somnambulisme ? Voici tous les gestes étape par étape pour bien réagir.

1. Ne réveillez pas le somnambule

  • Il est déconseillé de réveiller le somnambule. En effet, la personne dort et si vous la réveillez vous risquez de lui causer un petit choc, celle-ci se trouvant complètement désorientée. Cela peut également déclencher chez elle une importante colère.
  • Il est néanmoins préférable que vous restiez aux côtés de la personne qui en est victime pendant le laps de temps nécessaire. Sachez que les « crises de somnambulisme » durent de 30 secondes à une demi-heure.

Remarque : la fréquence de ce type de comportement est généralement d’une fois par mois.

2. Protégez la personne

La personne somnambule étant, par définition, inconsciente, car endormie, il faut veiller à la protéger d’elle-même.

  • Un peu comme dans le cas d’une crise d’épilepsie, il faut faire en sorte d’éloigner d’elle tous les objets avec lesquels elle est susceptible de se blesser.
  • De même, il faut veiller à ce que la personne ne tombe pas, notamment par la fenêtre ou dans des escaliers, d’où la nécessité de rester à ses côtés.
  • Le plus simple reste encore, dans la mesure du possible, de bien verrouiller portes et fenêtres.

3. Raccompagnez la personne

Au cours d’un épisode de somnambulisme, l’idéal est si possible d’inciter la personne à retourner dans son lit.

Vous pouvez l’accompagner en douceur.

Attention : ne prenez pas de risques inutiles si la personne refuse de vous suivre, d’autant que certains somnambules peuvent parfois se montrer violents.

4. Prévenez les crises de somnambulisme

  • Il semblerait que le somnambulisme trouve son origine dans les états de stress ou de tensions nerveuses importants. Pour éviter les crises de somnambulisme, l’idéal serait donc de faire en sorte de limiter son stress. Vous pouvez utiliser plusieurs méthodes :
    • Faites du yoga.
    • Pratiquez la sophrologie.
    • Faites-vous masser avant de vous endormir...
  • Le fait de laisser une faible lumière allumée pourrait réduire la fréquence des crises de somnambulisme.
  • Si aucun lien n’explique les crises qui vous sont rapportées (vous ne vous sentez pas particulièrement stressé), consulter un médecin peut être intéressant. Celui-ci peut soit vous prescrire des benzodiazépines ou des inhibiteurs sélectifs de la recapture de sérotonine, soit vous diriger vers un spécialiste.

Ces pros peuvent vous aider