5 astuces pour remplacer efficacement les somnifères

Les troubles du sommeil concernent 32 % de la population française, mais les somnifères entraînent des effets secondaires importants (RGO, ulcères, troubles respiratoires et infections pulmonaires, troubles de vigilance, somnambulisme ou encore intensification des apnées du sommeil et risques augmentés de cancer) et ne sont pas recommandés pour des troubles du sommeil légers. Alors comment s'en passer ?

 

Préférez les traitements naturels

Préférez les traitements naturels
© Thinkstock

Contrairement aux médicaments qui rendent le cerveau dépendant (25% des personnes qui prennent des somnifères plus de 3 mois deviennent dépendantes), les soins homéopathiques n'ont aucun effet secondaire.

  • Coffea cruda contre la nervosité ;
  • Ignatia amara contre l'anxiété ;
  • Nux vomica régule le sommeil.

En outre, une grande sélection de tisanes ou comprimés vous aideront à trouver le sommeil. Les plantes pour bien dormir :

Bon à savoir : il est également possible de consommer du safran (sous forme de complément alimentaire notamment) pour profiter de ses vertus médicinales qui favoriseraient la capacité d'endormissement, l'augmentation de la durée et de la qualité du sommeil.

Complétez avec de la L-théanine, un acide aminé que l’on trouve dans le thé vert. Prendre 200 mg de L-théanine avant de se coucher permet en effet d’améliorer la qualité du sommeil et de le rendre plus réparateur (d’autant que la L-théanine augmente aussi le niveau de dopamine et de sérotonine, les neurotransmetteurs du bien-être et du plaisir).

Relaxation et ostéopathie

Relaxation et ostéopathie
© Thinkstock

L'ostéopathie est une approche thérapeutique qui vise à soulager certains troubles fonctionnels de l'organisme par des manipulations physiques. L'ostéopathe régule le sommeil à raison de 2 ou 3 séances de manipulation crânienne en moyenne. C'est en harmonisant les mécanismes respiratoires du cerveau (MRP) que vous retrouvez un sommeil réparateur durablement.

Pour permettre au corps de se détendre en quelques minutes, certains exercices de yoga, de sophrologie ou de respiration se montrent d'une efficacité redoutable.

  • Allongé, les bras le long du corps, les pieds bien parallèles, inspirez par le nez.
  • Gonflez vos poumons, puis expirez à fond.
  • Renouvelez l'opération jusqu'à parvenir à la détente complète.

Bon à savoir : si vous ne parvenez pas à vous détendre, une séance d'hypnose ou de méditation peut vous aider. C'est sans risque, et excellent pour la santé !

Riez ! C'est bon pour la santé !

Riez ! C'est bon pour la santé !
© Thinkstock

Aucun médecin ne prescrit le fou rire et aucune pharmacie n'en délivre. Pourtant, le rire s'avère excellent pour le bien-être. Le cerveau enregistre la détente des zygomatiques comme une absence de danger. De fait, les tensions nerveuses se libèrent et le corps se détend.

Bon à savoir : certaines thérapies brèves ou comportementales utilisent le rire comme expédient.

 

Changer ses mauvaises habitudes

Changer ses mauvaises habitudes
© Thinkstock

La nuit, l'estomac travaille activement et cette digestion perturbe parfois le sommeil. Pour éviter cette perturbation, il convient d'accorder une attention particulière au dîner :

  • Ne sautez pas le dîner, la faim peut vous réveiller.
  • Mangez léger et évitez les aliments crus, épicés et l'alcool.

Bon à savoir : pour bien manger, évitez de manger devant la télé !

Ensuite, un corps fatigué trouvera plus facilement le sommeil. En outre, le sport libère les tensions et les anxiétés qui favorisent l’insomnie, c'est pourquoi pratiquer une activité physique en fin de journée permet de trouver le sommeil plus rapidement.

Une chambre saine pour un sommeil sain !

Une chambre saine pour un sommeil sain !
© Thinkstock

Enfin, l'environnement extérieur influe sur le rythme du sommeil. Réveils nocturnes, toux ou douleurs, votre chambre peut se révéler être votre pire ennemie et vous empêcher de dormir !

  • Limitez les bruits extérieurs (bouchons d'oreille, double-vitrage…).
  • Respectez une température d'environ 17 °C dans la pièce.
  • Gardez un taux d'humidité constant pour éviter un dessèchement de l'épiderme et des muqueuses.
  • Colmatez les sources de lumière (réveil sans cadran lumineux, volets bien réglés, porte fermée).

Pages Jaunes vous en dit plus

Les troubles du sommeil restent multiples. Dans des cas extrêmes, ils occasionnent des cauchemars à répétition ou bien encore du somnambulisme. Des solutions existent pour traiter ces troubles en douceur. Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider