Lutter contre l’insomnie

Sommaire

 

Bien dormir est indispensable pour être en forme au cours de la journée et pour rester en bonne santé. Il est donc important de savoir faire face à certains passages un peu difficiles de notre vie qui entraînent des problèmes de sommeil.

Il existe en effet des solutions pour lutter contre l’insomnie.

1. Recommandations

Pour bien dormir il est dans tous les cas nécessaire de mettre toutes les chances de son côté.

  • Le soir au dîner, évitez de consommer des excitants et bannissez l’alcool.
  • Maintenez la température de votre chambre à coucher à environ 18 °C.
  • Pratiquez une activité physique modérée et régulière (mais pas le soir à proximité du coucher).
  • Prévoyez un peu de temps (20 à 30 minutes) pour vous détendre et vous apaiser juste avant de vous mettre au lit.
  • Faites en sorte de limiter les bruits et la lumière (évitez de regarder la télévision dans votre lit) éventuellement à l’aide de bouchons d’oreilles et d’un masque de nuit.
  • Bannissez le téléphone portable de votre chambre.
  • Couchez-vous à heure fixe.

2. Solutions naturelles pour faciliter le sommeil

Pour vous aider à lutter contre l’insomnie, plusieurs solutions naturelles existent.

Néanmoins, si les insomnies sont chroniques et ne cèdent pas, consultez un médecin ou un spécialiste (il existe des centres du sommeil en France).

Tisanes

Il existe un grand nombre de tisanes susceptibles de faciliter le sommeil.

Pour une tasse de chacune d’entre elles, versez 200 ml d’eau bouillante et laissez infuser le temps indiqué :

  • Camomille : trois cuillères à soupe de fleurs séchées, 10 minutes d’infusion à couvert, 20 minutes avant le coucher.
  • Tilleul : deux cuillères à café de fleurs de tilleul, 20 minutes d’infusion, une demi-heure avant le coucher (éventuellement en y ajoutant du miel).
  • Verveine : deux cuillères à café de feuilles, 10 minutes d’infusion, 20 minutes avant le coucher.

Phytothérapie

Des gélules de plantes peuvent être employées pour lutter contre les insomnies. Pour la plupart d’entre elles, plusieurs semaines de traitement sont nécessaires pour obtenir un résultat significatif.

  • valériane (combat la nervosité, améliore le sommeil et facilite l’endormissement) ;
  • passiflore (effet calmant), recommandée en association avec l’aubépine ;
  • houblon (lutte contre la nervosité et l’agitation, effet calmant et hypnotique, intéressant en association avec la valériane) ;
  • fleurs d’aubépine (combat la nervosité) recommandées en association avec l'Eschscholzia californica (pavot de Californie) ;
  • mélisse (contre les difficultés d’endormissement dues à la nervosité) ;
  • fleur d’oranger...

Bon à savoir : il est également possible de consommer du safran pour favoriser la capacité d'endormissement, l'augmentation de la durée et de la qualité du sommeil.

Par ailleurs, des teintures mères efficaces existent pour favoriser un bon sommeil. Prenez :

  • de l'Eschscholzia californica (pavot de Californie) en priorité : 100 gouttes au coucher (soit deux pressions sur les flacons équipés d’une pompe) :
    • pour bien vous endormir : 40 gouttes dans un peu d'eau une heure et une demi-heure avant d'aller au lit,
    • si vous avant tendance à vous réveiller dans la nuit : 40 gouttes dans un peu d'eau au moment du coucher et lors du réveil nocturne (pensez à préparer vos gouttes avant d'éteindre) ;
  • de la Griffonia Simplicifolfa ;
  • du magnolia (notamment en cas de stress) ;
  • du millepertuis qui a un rôle antidépresseur et anxiolytique.

Attention :chez les enfants de moins de 6 ans, utilisez des plantes plus douces que l'Eschscholzia californica, comme la matricaire ou la mélisse. Chez les plus de 6 ans, adaptez la dose en fonction du poids (40 gouttes conviennent à quelqu'un de 70 kg, donc 20 gouttes pour 35 kg, etc.).

Compléments alimentaires

Plusieurs compléments alimentaires sont intéressants pour éviter les insomnies :

  • les oligo-éléments :
    • magnésium ;
    • cuivre ;
    • or ;
    • argent ;
    • cobalt.
  • certaines vitamines : la vitamine C en très grande quantité (250 mg une demi-heure avant le coucher) favorise le sommeil (contrairement aux idées reçues).

Huiles essentielles

Vous pouvez utiliser les huiles essentielles (HE) en diffusion pour bien dormir. Diffusez l’essence choisie (ou un mélange) une demi-heure avant le coucher :

  • HE de Lavande officinale (également en mettant deux gouttes sur l’oreiller) ;
  • HE de Camomille romaine :
    • également employée en mettant une goutte sous la langue à 18 h puis une autre au moment du coucher,
    • le soir, en massage sur le plexus solaire, la voûte plantaire, la nuque et le long de la colonne vertébrale.
  • HE de Marjolaine (calmante, relaxante, contre l’angoisse) ;
  • HE de Mandarine jaune ou rouge (apaisante) :
    • en diffusion en première intention pour favoriser un sommeil réparateur,
    • le soir, 2 à 3 gouttes en massage sur le plexus solaire, l’intérieur des poignets, la nuque et le long de la colonne vertébrale ;
  • HE de Ravintsara (surtout contre la nervosité, elle régule les insomnies en induisant le sommeil) :
    • également en mettant deux gouttes sur un comprimé neutre à laisser fondre dans la bouche,
    • deux gouttes en massage sur le plexus solaire et les poignets.
  • HE de petit grain bigarade ;
  • un mélange de 3 ml de ces trois dernières huiles.

Remarque : toutes ces huiles essentielles sont déconseillées chez les enfants de moins de 10 ans et chez les femmes enceintes ou qui allaitent.

Homéopathie

En homéopathie, pour bien dormir on préconisera, en 9 CH (3 granules au moment du coucher) :

  • Aconitum Napellus en cas de réveil vers minuit sans pouvoir se rendormir ;
  • Kalium carbonicum en cas de réveil entre 2 et 4 h ;
  • Belladonna en cas de sommeil agité ;
  • Argentum nitricum trois fois par jour pour ceux qui ne parviennent pas à dormir en raison d’une trop grande fatigue ;
  • Gelsemium en cas de stress ;
  • Spigelia en cas de réveils fréquents et de sommeil agité.

Phytothérapie

Des teintures-mères efficaces existent pour favoriser un bon sommeil. Prenez :

  • de l'Eschscholzia californica (pavot de Californie) en priorité : 100 gouttes au coucher (soit deux pressions sur les flacons équipés d’une pompe) :
    • pour bien vous endormir : 40 gouttes dans un peu d'eau une heure et une demi-heure avant d'aller au lit ;
    • si vous avant tendance à vous réveiller dans la nuit : 40 gouttes dans un peu d'eau au moment du coucher et lors du réveil nocturne (pensez à préparer vos gouttes avant d'éteindre).
  • de la Griffonia Simplicifolfa ;
  • du Magnolia (notamment en cas de stress) ;
  • du Millepertuis qui a un rôle antidépresseur et anxiolytique.

Attention : chez les enfants de moins de 6 ans, utilisez des plantes plus douces que l'Eschscholzia californica, comme la matricaire ou la mélisse. Chez les plus de 6 ans, adaptez la dose en fonction du poids (40 gouttes conviennent à quelqu'un de 70 kg, donc 20 gouttes pour 35 kg, etc.).

3. Psychothérapie

Dans certains cas, suivre un traitement psychothérapeutique peut s’avérer utile, notamment si c’est le stress qui est à l’origine de l’insomnie.

D’autres approches existent dans ce domaine :

  • sophrologie ;
  • acupuncture ;
  • hypnose ericksonienne ;
  • PNL (programmation neuro-linguistique) ;
  • psychobiologie (décodage biologique des maladies) ;
  • thérapie comportementale ;
  • training autogène.

Ces pros peuvent vous aider